Revues "Seraing, Ougrée, Jemeppe au passé"

La revue "Seraing, Ougrée, Jemeppe au passé"

A l’écoute des anciens de Seraing : simple nostalgie ?

La revue rassemble des témoignages sur les années 1930-1950. Publiée de 1993 à 1997, elle s’est vendue à 800 exemplaires à Seraing et les dix numéros furent bientôt épuisés.

Les revues "Seraing, Ougrée, Jemeppe au passé" n°0, 1 et 2 abordent différents aspects de la vie quotidienne, la revue n°3 contient un dossier sur la Libération, la revue n°4 sur les trams et les jeux des enfants, la revue n°5 sur le théâtre en wallon et les fêtes de quartier, la revue n°6 sur l’Antoinisme et les soins de santé, la revue n°7 sur le Val-Saint-Lambert et Seraing-Radio, la revue n°8 sur la sidérurgie et les femmes au quotidien, la revue n°9 sur le commerce et les petits métiers et la revue n°10 sur les mines.

Parmi les témoins, de nombreuses personnes citées ou anonymes racontent leurs souvenirs. Signalons les contributions de Paul Brusson, qui fut président des prisonniers politiques et un passeur de mémoire remarquable pour les jeunes visitant des camps de concentration, de Hubert Rassart, qui fut entre autres dirigeant socialiste de gauche, sénateur et résistant armé, de Paul Biron, l’auteur de la série des Mononke, de Willy Bada, véritable mémoire de Seraing, résistant, protecteur de la culture dans la commune, de Jean Maquet, qui fut prêtre ouvrier, résistant et militant infatigable du Mouvement de la Paix, de Eva Lorany et Alphonse Schoonbroodt qui furent de grands acteurs du théâtre en wallon. Il y eut plusieurs dizaines de témoins, dont beaucoup ont disparu aujourd’hui, pour rappeler le dynamisme de l’époque. Dès le numéro 3, de nombreuses photos et documents originaux fournis par les témoins ont illustré leurs propos.

Notre objectif n’était pas de susciter la nostalgie d’une période révolue ; nous souhaitions conserver la mémoire du passé – de ce passé-là particulièrement – pour inspirer les comportements actuels, le mode de vie actuel qui tendent à perdre tout lien avec ces racines, avec des qualités indispensables comme l’entraide, une vie culturelle foisonnante et sensible aux préoccupations de la population, un esprit rebelle…

Après la revue, ont paru quatre numéros de la Passerelle, sous l’égide de "Mémoire populaire de Seraing". Le numéro 0 consacré au rail est épuisé et il se trouve également sur le site. Les autres numéros sont disponibles sur simple demande.


Le wallon des premières revues est phonétique. Ensuite, Albert Maquet, écrivain et poète wallon, a corrigé les phrases en wallon.

La mise en page des brochures a été modifiée par rapport aux éditions originales des années 90. Les photos ont été retouchées et recadrées pour une meilleure visibilité, cependant certaines photos n’ont pas pu être améliorées en raison de leur vieillesse ou de leur qualité médiocre ...